• énigme et poésie


    réponse de l'énigme: bravo vous êtes nombreuses à avoir trouvé

    Si le vent le pousse et l'excite, il dévore tout ce qu'il voit. Son appétit est sans limites mais s'il boit trop, il se noie". Je suis... LE FEU



      Enigme du jour :    
        

    On peut la visiter
    Ou bien la savourer ;
    Mais ce projectile léger
    Peut-être un vrai danger
    Qui est-elle ?

                                                    







    Aujourd'hui pas de poésie mais un conte, adapté d'un conte africain.
    J'ai une grande tendresse pour ce conte! mon petit doigt me dit que vous aussi vous allez l'aimer.......!




                                                          Un ami pour le chat
     


    Dans la savane africaine, le chat s'ennuyait. Il se dit : "Je ne veux pas rester seul. Il faut que je trouve un ami." En passant près du marigot, il entendit une grenouille chanter et il se dit : "Les grenouilles savent beaucoup de choses, j'aurai plaisir à parler avec l'une d'elles." Alors, il dit à la grenouille :
    - Je cherche un ami. Viens près de moi, on va parler tous les deux.
    La grenouille sauta sur la berge près du chat et les voilà qui papotent tous les deux. Au bout d'un moment, une antilope passa en courant, tag-a-dag, tag-a-dag. Elle ne vit pas la grenouille et, sans faire exprès, elle l'écrasa d'un coup de sabot. Crac ! Plus de grenouille. La pauvre !
    Le chat courut après l'antilope en criant :
    - Arrête-toi, arrête-toi !
    L'antilope s'arrêta et le chat lui dit :
    - Moi aussi je cours vite, tu sais; laisse-moi venir avec toi, je cherche un ami.
    Alors ils repartirent tous les deux, en causant comme des amis. Ils ne virent pas un léopard qui se glissait à travers les hautes herbes. Et tout à coup, le léopard bondit sur la gazelle et l'égorgea. Plus de gazelle ! La pauvre !
    Le chat dit au léopard :
    - Nous sommes de la même famille, toi et moi. Assieds-toi, on va devenir amis, tous les deux.
    Le léopard mangea la gazelle, puis il se coucha près du chat et les voilà qui papotent comme deux vieux copains. Mais un éléphant sortit de la forêt et, comme tous les éléphants, il n'aimait pas les léopards. Sans hésiter, il attaqua, et avant que le léopard ait pu s'enfuir, clac ! Il le transperça d'un coup de défense. Plus de léopard ! Le pauvre !
    Le chat dit à l'éléphant :
    - Comme tu es grand et fort ! J'aimerais être ton ami. Approche ton oreille, je vais te dire tout ce que je sais. Et le chat raconta à l'éléphant tout ce qu'il avait appris en parlant avec la grenouille, la gazelle et le léopard. Pendant ce temps, des hommes s'approchaient sans bruit entre les hautes herbes. C'étaient des chasseurs. Ils lancèrent leurs flèches et leurs sagaies contre l'éléphant. Et l'éléphant tomba, mort. Le chat se dit : "Vraiment, je n'ai pas de chance avec mes amis. Ils tombent l'un après l'autre, même l'éléphant qui était si fort. Ces chasseurs sont encore plus forts, je vais aller avec eux."
    Et le chat se glissa derrière les chasseurs, jusqu'au village. Il accompagna le chef des chasseurs jusqu'à sa case où l'attendait sa femme. Dès que l'homme arriva, la femme lui cria :
    - Qu'est-ce que tu ramènes pour dîner ?
    - J'ai tué un éléphant, répondit le chasseur.
    - Ah oui ? dit la femme. Où est sa viande ?
    - Je suis très fatigué, dit le chasseur en s'asseyant, et il fait très chaud. J'irai chercher sa viande plus tard.
    - Non, dit la femme, tout de suite ! Allons, paresseux, lève-toi.
    Et la femme cria tant que l'homme repartit chercher la viande de l'éléphant. Alors, le chat vint se frotter aux jambes de la femme en ronronnant.
    - Mrrrou, mrrrou, toi tu es forrrte, trrrès forrrte. Je serai ton ami, et je te dirai tout, mrrrou, tu veux bien ?
    - Je veux bien, répondit la femme.
    Depuis ce jour, la femme et le chat sont amis. Quand le chat se promène la nuit, il apprend toutes sortes de secrets. Au matin, il vient se frotter aux jambes de la femme et il lui dit tous ses secrets en ronronnant.
    - Mrrrou, c'est toi la plus forrrte, mrrrou.










    Je vous souhaite un bon  wee-kend  du 14 juillet  et un beau feu d'artifice.  Nous nous retrouverons mardi .     Amitiés



    « Jeu des vacancesLe journal du lundi »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :