• -





     SUPERSTITIONS ET DICTONS :


    Autrefois les gens étaient très superstitieux et de nombreuses croyances populaires étaient attribuées aux oeufs de Pâques, porteurs de chance :

    - offrir un oeuf à un nouveau-né lui assure une vie prometteuse et lui portera chance
    - un oeuf enterré durant un siècle verra son jaune se transformer en diamant
    - enterrer des oeufs de Pâques au pied d'une vigne la protègera et la rendra prospère
    - un oeuf de Pâques avec deux jaunes aussre chance et fortune à son propriétaire
    - un oeuf béni à Pâques éloigne la maladie de son foyer


    De très nombreux dictons sont associés à Pâques, en voici quelques-uns :


    - Si le vent souffle la veille de Pâques, il soufflera pendant 6 semaines
    - Sainte semaine mouillée, donne terre altérée.
    - Semaine sainte pluvieuse, année ruineuse.
    - La gelée de la semaine sainte n'est pas néfaste.

    - S'il neige le Vendredi Saint : les autres gelées sont avortées
    - S'il pleut le Vendredi Saint : les autres gelées sont sans effet
    - Le Vendredi Saint, s'il pleut : le boeuf rit, le cochon pleure
    - Au Vendredi Saint, semez le cerfeuil et les haricots

    - Toujours les Pâques en mars ou en avril
    - Les Pâques pluvieuses sont souvent fromenteuses et souvent fort menteuses...
    - Pâques doux, épi vide
    - Pluie à Pâques, emplit les coffres
    - Pluie à Pâques, temps béni
    - Petits Pâques marine : c'est la peste ou la famine
    - Pâques tôt, Pâques tard, un bon merle a des petits à Pâques
    - Pâques tard, hiver tard
    - Emprunter un pain sur la fournée... Faire Pâques avant les Rameaux...
    - Celui qui doit être pendu à Pâques trouve le carême bien court (proverbe basque)
    - Le carnaval au soleil, Pâques au feu
    - Quand Mardi Gras est de vert vêtu, Pâques mets des habits blancs






    J' espère que la lecture de tous ces dictons vous aura divertie. Je vous souhaite un joyeux wee-kend de Pâques  et une bonne chasse aux oeufs.
     


    Partager via Gmail

    votre commentaire


  • Bonjour
    En ce 1er avril, il fallait au moins la photo d'un poisson.  Son intérêt ! me direz-vous?
    Vous pouvez la télécharger (elle est libre de droits), l'  agrandir et la découper ....après!   ????
    Si vous n' êtes pas  du genre farce à tout prix!  il peut faire un très joli poisson à colorier.....!






     





    POISSON D'AVRIL


    Un poisson d'avril

    Est venu me raconter

    Qu'on lui avait pris

    Sa jolie corde à sauter

     

    C'était un cheval

    Qui l'emportait sur son coeur

    Le long du canal

    Où valsaient les remorqueurs

     

    Et alors un serpent

    S'est offert comme remplaçant

    Le poisson très content

    Est parti à travers champs

     

    Il saute si haut

    Qu'il s'est envolé dans l'air

    Il saute si haut

                                                              Qu'il est retombé dans l'eau.


    Boris Vian









    Je vous souhaite une bonne journée

    Toutes mes amitiés



    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •                                            


                                     Carnaval
        ...   carnava!

     
     Bientôt, ce sera Carnaval ! à l' école, on fera la fête, et tout le monde se réjouit.
     Sandrine a ouvert son placard, elle cherche dans ses déguisements ce qui va lui convenir.
     Il faut dire qu' elle a l' embarras du choix: sa maman est couturière et elle lui
     confectionne toutes sortes d' affaires avec des restes de tissus:
     " La sorcière ? Ah, non ! sûrement pas! je viens de la mettre pour halloween...
       la petite souris ? Maintenant, je suis trop grande. l' arc-en-ciel ? j' aime bien toutes ces couleurs, mais il y a trop d' étoffe, ça m' empêchera de courir et de m' amuser...

       Et si je me mettais en princesse ? Voyons quelle est ma plus belle robe ?"
     Il y en a une bleu ciel avec une traîne de tulle, une rouge toute brillante pleine
     de broderies dorées, une rose vif, parsemée de bouquets... Sandrine les
    essaie, l' une après l' autre, elle se regarde dans la glace, elle se tourne, elle fait des mines... Si je vous disais que Sandrine se trouve bien jolie, je ne vous étonnerais pas.

    Pendant ce temps, quelqu' un s' est glissé dans la pièce, c' est Lionel, son frère.
     Il a dix ans, trois ans de plus qu'elle, et son grand plaisir est d' énerver sa soeur. 
     Il l' observe un moment sans rien dire, mais déjà, il rit.
    Il file dans sa chambre et revient à pas de loup... "gling! gling! gling!"
     Caché derrière la porte, il commence d' une voix chevrotante en se pinçant le nez:
     je suis le priiiince charmant, je vieeeens sur mon cheval blaaaanc !

     "Vlan" Sandrine a claqué la porte".
    Lionel attend une suite, mais rien ne vient, rien ne bouge.
    Ce silence l' inquiète, il aurait préféré que sa soeur crie, ou qu'elle lui jette
    son nounours à la tête.
     Il comprend qu' elle est furieuse. Il se sent tout bête, maintenant.
     Mais il se secoue:
    "Bah! ça ne lui fait pas de mal, de temps en temps. Et pour le moment, il
     s' agit de faire les devoirs (ah! les devoirs)"

     Dans sa chambre, la petite fille range ses déguisements, mais il faut trouver
    autre chose pour rendre à Lionel la monnaie de sa pièce.
     Quant à Lionel, son travail terminé, il descend chez son copain, Basile. Ils sont
     dans la même classe, et ils s' entendent comme deux brigands.
     Quelle farce vont-ils encore inventer ?

     Trois jours plus tard, la fête commence. Les mamans ont fait de leur mieux
     pour déguiser les enfants. 
     Le plus beau, c'est lionel un véritable prince charmant, avec son
     béret à plume blanche, sa cape de velours vert foncé.
     Il tient un joli bouquet de fleurs et semble chercher quelqu' un.
     Toutes les petites se demandent avec curiosité à laquelle il va offrir ses fleurs.
     Tout à coup, une voix nasillarde crie derrière lui:
     Il se retourne et voit un perroquet qui le regarde de son gros oeil rond.
     Alors , il éclate de rire et tend le bouquet à l' oiseau:
     "Bien joué, Sandrine! ça, c'est de la part de Basile et moi, on l' a acheté pour toi".

     Sandrine, c'est elle, en effet, elle enlève son masque et toute rose de joie, elle
     embrasse les deux brigands. Les autres n' y comprennent rien, il faut leur
     expliquer l' histoire et tous alors, rient de bon coeur.

     "A table, maintenant, appellent les maîtresses, les beignets sont prêts, nous allons nous          régaler!  Et vivent les cuisinières


    Joêlle Llapasset
     

     
    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Un grand merci à toutes les brodeuses qui m'ont laissé de si gentils commentaires
    C'est très encourageant pour la suite.

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Il y a quelque temps, sur AUF, j'ai été taguée par mon amie VOLSUL. Je croyais que le blog serait plus rapidement mit en route. Excuse mon retard pour répondre à ton tag.
    Voici les règles:
    - mettre le lien du tagueur sur son blog   
    http://volsul.over-blog.com

    Règlement:
     mentionner 6 choses, habitudes ou tics sans importance vous concernant
     taguer 6 personnes et les avertir directement.

    Les 6 personnes que je tague

    Tulipe42
    Doumye
    Opale d'arthénice
    Shenken
    Miss Parker
    Kory092

    - après déjeuner j'allume l'ordi pour voir mes messages
    -quand le taxi VSL m'emmène à l'hôpital je téléphone toujours quand jon repart
    -je ne vois pas passer l'heure si je joue sur l'ordi
    -j'aime bien broder seule en écoutant de la musique
    -si je vais dans un hyper marché, je vais toujours farfouiller à la librairie 
    -quand je sors une viande de son emballage , il faut que je la sente




     

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique