• Poésie

     

     

     

      Belle image

     

     

     

     

    Paysage d'octobre
     
     
     Les nuages sont revenus
    Et la treille qu'on a saignée
    Tord ses longs bras maigres et nus
    Sur la muraille renfrognée ;
    La brume a terni les blancheurs
    Et cassé les fils de la Vierge
    Et le vol des martins-pêcheurs
    Ne frissonne plus sur la berge.

    Les arbres se sont rabougris,
    La chaumière ferme sa porte,
    Et le joli papillon gris
    A fait place à la feuille morte.
    Plus de nénuphars sur l'étang :
    L'herbe languit, l'insecte râle,
    Et l'hirondelle, en sanglotant,
    Disparaît à l'horizon pâle.

    Près de la rivière aux gardons
    Qui clapote sous les vieux aunes,
    Le baudet cherche les chardons
    Que rognaient si bien ses dents jaunes.
    Mais comme le bleuet des blés,
    Comme la mousse et la fougère,
    Les grands chardons s'en sont allés,
    Avec la brise et la bergère.

    Dans les taillis voisins des rocs
    La bécasse fait sa rentrée.
    Les corneilles autour des socs
    Piétinent la terre éventrée.
    Et décharné comme un fagot,
    Le peuplier morne et funèbre
    Arbore son nid de margot
    Sur le ciel blanc qui s'enténèbre.

    Au-dessus des vallons déserts
    Où les mares se sont accrues,
    A tire-d'aile dans les airs
    Passe le triangle des grues.
    Et la vieille, au bord du lavoir,
    Avec des yeux qui se désolent,
    Les regarde fuir et croit voir
    Les derniers beaux jours qui s'envolent.


    Maurice Rollinat
    bonne nuit 190x
    « La Bretagne en vacancesLe journal du lundi "Edition spéciale à LINAS" »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :